( FR - EN )
L’art abstrait de Florence Artur
Accueil du site > Textes > A propos de l’artiste

A propos de l’artiste

mercredi 13 février 2008

JPEG - 22.3 ko

Née à Paris en 1963, je vis et travaille aujourd’hui à Montreuil.

Je ne suis pas née avec un pinceau dans la main. Mon intérêt pour les arts plastiques date de 1999-2000, j’avais alors 33 ans et je vivais au Japon où j’ai passé trois ans. Je crois d’ailleurs que mon intérêt pour le Japon, pays à la culture très visuelle, est d’une certaine manière lié à mon attrait pour les arts plastiques. Mais c’est sans doute un autre débat...

Tout a commencé par la découverte de Bryce, un logiciel de réalisation d’images 3D. Bien que ces images soient très éloignées de ce que je fais aujourd’hui, j’y reste attachée. Ma préférée est celle-ci (et celle de ma mère est là). Chacune de ces images me demandait des semaines, sinon des mois, de travail, ce qui ne m’empêchait pas d’y prendre beaucoup de plaisir, mais a fini pas me peser à la longue.

Cet intérêt pour la 3D m’a amenée à prendre des cours de modelage de terre, d’abord pendant un séjour à New-York en 2000, puis à Paris où j’étais rentrée, de 2001 à 2006 à l’atelier de terre de la Butte aux cailles. Je me suis sentie immédiatement à l’aise avec la terre, qui est un matériau très vivant, spontané et agréable à travailler. Pendant ces quatre années j’ai alterné des phases figuratives et abstraites, avec plus ou moins de bonheur selon les périodes.

Pendant longtemps j’ai eu envie de faire de la peinture abstraite, tout en étant trop intimidée pour me lancer et même pour me l’avouer vraiment. Ce n’est qu’en 2005, lorsque j’ai commencé à suivre des cours à l’atelier Le temps de peindre, que j’ai trouvé ma voie. Grâce à Olivier Wahl j’ai enfin compris que la peinture abstraite, c’est finalement très simple : il suffit de prendre un pinceau et de s’y mettre. C’est simple et pourtant d’une richesse infinie, que je continue toujours à découvrir.

Cette découverte a également bouleversé ma manière d’envisager la sculpture, que j’aborde aujourd’hui de manière beaucoup plus ludique en utilisant notamment des matériaux de récupération, et l’imagerie numérique : après une période d’exploration du logiciel Artmatic, qui génère des images à partir de formules mathématiques, je me suis tournée vers la peinture numérique, qui simule les procédés de la peinture traditionnelle.

Aujourd’hui je continue à explorer ces trois voies :

- la peinture, principalement l’acrylique mais aussi les encres, les pastels, les crayons de couleur...
- la sculpture, avec en particulier une série de personnages en cintres, et toujours la terre
- le numérique, avec Painter et Studio Artist

Expositions

Représentation permanente à la galerie Scène intérieure.

- Décembre 2009 : exposition collective "Faits d’arts à Montreuil", galerie l’Escalier.
- Novembre 2008 : exposition collective à la galerie Scène intérieure.
- Avril 2008 : exposition personnelle à la galerie Scène intérieure.
- Mars 2007 : participation en tant que plasticienne au Festival des arts vivants, Montreuil.
- Février 2007 : exposition collective à la galerie Scène intérieure.



Répondre à cet article

SPIP